Sam Roberts Band à l’Impérial

Le Hackathon de la culture : le cadeau qui n’en finit plus de donner! Cette fois-ci nous avions dans la trousse culturelle deux billets pour assister au spectacle du Sam Roberts Band à l’Impérial le 3 novembre dernier. Je devais y aller avec Marianne, comme pour Lisa Leblanc, mais coup de théâtre : ma comparse a un empêchement de dernière minute. Vais-je devoir me délecter de la musique de Sam Roberts et ses companions seule?

Remarquez, ça ne m’aurait pas dérangée. Je sais que je suis en plein le genre de personnes qui utiliseraient CultR régulièrement pour trouver des inconnus sympathiques avec qui faire des sorties, mais plus parce que j’ai tendance à vouloir faire plein de choses que parce que être seule est obligatoirement un frein. Bref, ce ne fût pas le cas pour aller au spectacle en fin de compte puisque Cyril, un de nos deux programmeurs et superstars, s’est laissé tenter à prendre le deuxième billet. Et une soirée avec Cyril, ça ne se refuse pas!

Une entrée qui laisse sur sa faim

Pour être parfaitement honnête, je ne connaissais pas l’artiste de la première partie, une jeune chanteuse du Nouveau-Brunswick. Je n’ai pas été exactement conquise par sa performance, mais j’aime bien que l’équipe de l’Impérial donne une chance à la relève et leur permette de se perfectionner et d’évoluer. D’ailleurs, on sentait qu’elle en était encore à ses premières armes. Mais bon, qui sait, peut-être qu’un jour elle sera la tête d’affiche du Centre Vidéotron!

Reste toujours que mon moment préféré de la première partie… était de voir Cyril faire tous les efforts du monde pour comprendre l’accent acadien. Pour vous donner une référence, c’est aussi difficile pour la majorité des Québécois de comprendre l’accent du sud de la France, très peu présent dans les médias et qui surprend toujours une fois dans cette partie de la mère-patrie. L’expression de confusion dans les yeux de mon collègue d’origine française était aussi adorable qu’attendrissante. Un spectacle en soi qui vient chercher nos émotions. Je recommande fortement. C’est dire si les gens qui vous entourent peuvent changer complètement votre réaction à un spectacle!

Des promesses tenues et relevées

Le plat principal arrive donc. Vous me pardonnerez l’analogie alimentaire, mais bon, Sam Roberts est à dévorer des yeux, donc. J’avais pris la peine d’aller écouter la musique du groupe dans les semaines avant le spectacle, ce qui s’écoute assez bien en musique de fond. Je ne connaissais pas très bien le répertoire quand même, mais j’ai reconnu ici et là quelques extraits et globalement, j’aime bien leur genre de musique.

Je dois avouer qu’en plus d’être agréable à regarder, le chanteur se donne beaucoup dans sa prestation et y met beaucoup d’émotions, à l’opposé complète d’une personne qui serait blasée. D’ailleurs, le chanteur parlait (très bien) en français entre les chansons pour exprimer son plaisir et sa joie d’être de retour à Québec. La cynique en mois a toujours l’impression que les groupes qui font ce genre de commentaires répètent la même chose à chaque spectacle peu importe la ville, mais ça semblait assez authentique.

sam-roberts-imperial-quebec-ville-de-quebec-musique-festival-dete
Crédit photo : Cyril Wirtz

J’aimais beaucoup la belle énergie du groupe (à lire avec la voix de Rebecca-Sophie de Like-Moi) qui connectait bien avec la foule. Le Sam Roberts Band misait clairement sur sa solide musique et sur le charisme du chanteur, avec tout de même un excellent jeu de lumières pour créer une ambiance éclectique. Le public embarquait et en redemandait, incluant une jeune femme très enthousiaste et passablement éméchée qui a écrasé les pieds du pauvre Cyril. Mais globalement les spectateurs semblaient conquis, non seulement par les succès comme Shapeshifters (que j’ai reconnu! Merci YouTube) mais également par les nouveaux morceaux du dernier album, paru quelques jours plus tôt seulement.

Je déteste énormément partir avant la fin d’un spectacle, malheureusement être entrepreneure en plus d’un emploi à temps plein nous rattrape parfois côté fatigue et j’ai dû quitter, transportée par l’excellente musique du Sam Roberts Band et de très beaux souvenirs. J’ai déjà hâte de remettre ça.

sam-roberts-imperial-quebec-ville-de-quebec-musique
Crédit photo : Cyril Wirtz
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s