Sortie CultR à Dr Sketchy

Ce beau dimanche soir d’octobre, et les jours précédents, il y a eu des heures de travail, des cris, de la douleur. À la veille de l’Halloween, CultR allait naître, enfin, par les mains expertes de Dr Sketchy. Histoire d’horreur: l’accouchement a bien eu lieu, mais il n’y eu pas de bébé. Comment se fait-il?

Remettons les choses en contexte. CultR (toujours en préparation) sera une plateforme visant à connecter entre eux des inconnus souhaitant partager des sorties culturelles. À la fois par professionnalisme et par curiosité, l’équipe a choisi de faire des activités-tests pour tester le concept, avec des inconnus qui participeraient à des activités culturelles ensemble. Notre premier essai devait donc avoir lieu dimanche le 30 octobre, à la Ninkasi, avec un atelier de dessin burlesque organisé par Dr Sketchy Québec, qui nous avais généreusement offert des billets. En bonne chaperonne, je devais me présenter à l’événement, observer mes cobayes, et les interroger sur leur expérience.

Histoire de savoir comment on se sent, en passant une soirée avec uniquement des inconnus, de savoir ce qui intéresse les amateurs de culture en terme d’activités, mais aussi d’avoir leur opinion sur le projet. Quel genre d’options désirent-ils retrouver sur le site, l’application mobile? Quelles informations veulent-ils avoir sur quelqu’un avant de convenir d’un rendez-vous? Dans l’équipe CultR, nous sommes tous convaincus de l’utilité de consulter les utilisateurs, et de faire en sorte de répondre à leurs besoins et leurs envies. Cette démarche était importante pour nous, Nous avions hâte de sentir un vrai pouls humain dans notre projet.

Nous avons entrepris de trouver des participants. Plusieurs publications sur Facebook (teaser, concours, suggestion de sortie), des demandes parmi nos amis à chacun, et nous avons réussi, Ô joie, à trouver… Roulement de tambour… UN participant. Oui, un. Hum.

Qu’à cela ne tienne, l’activité aurait lieu tout de même, parce qu’il faut bien débuter quelque part. Je ne connaissais pas cette personne, mais je savais que nous avions des intérêts en commun. Je changeais alors de rôle: de chaperonne et évaluatrice, je devenais cobaye. Un peu mal à l’aise de me retrouver à la fois juge et partie, j’étais tout de même emballée de vivre l’expérience CultR. Je prévois de toute façon utiliser régulièrement la plateforme dès qu’elle sera prête, et j’étais fière d’être la première à en faire l’expérience. J’ai donc aiguisé mes crayons, ramassé un pile substantielle de feuilles vierges, et je suis partie, le 30 octobre au soir, un peu énervée. J’allais rencontrer un inconnu et dessiner des tout-nus. C’est pas tous les jours…

L’événement devait débuter à 19h, je suis arrivée à 18h50, catastrophée à l’idée d’avoir fait attendre mon nouvel ami. Soulagement, il n’était pas encore arrivé. Je me suis installée à une table. J’ai étalé mes crayons, mes feuilles. J’ai consulté mes notifications Facebook. J’ai regardé à nouveau la photo de mon partenaire culturel, pour être sûre de le reconnaître. 19h01, toujours pas d’ami. L’événement débute: premiers croquis, le modèle nous donne 30 secondes par pose. J’en fais un, puis un autre, puis un autre. Au quatrième, je fais une pause pour scruter à nouveau la foule, à la recherche de mon participant. Toujours rien. Et la soirée continue…

dr-sketchy-quebec-dessin-burlesque-culture-activite-culturelle

Une fois ma pinte terminée, je fais le deuil de mon ami: il ne viendra pas. Je me concentre alors sur mes croquis. Ce n’est pas du luxe: mes années de dessin d’observation sont loin derrière moi, et je suis officiellement très rouillée. Ajoutez à cela que malgré mon grand intérêt, mon talent en dessin et très modeste, et vous avez comme résultat de très mauvais croquis qui ne rendent absolument pas justice à notre modèle. Mais bon, je m’amuse dans mon coin, et j’évite de laisser les autres voir mes “œuvres”. C’est qu’il y a des gens très doués dans l’assistance! Certains sont simplement venus s’amuser, et ils ne sont pas déçus, mais ils côtoient de vrais artistes. Des artistes qui, en 1 minute, peuvent vous faire une œuvre que vous seriez très heureux d’afficher dans votre appartement. Après avoir commandé un autre verre, je félicite ma voisine pour son talent, et j’en profite pour lui demander des conseils. J’observe sa façon de travailler, de tracer ses lignes et de mettre les reliefs en évidence. Elle me donne des trucs, très gentiment. L’événement nous permet de trouver exactement ce dont chacun a besoin: de la distraction, de l’expérimentation, du perfectionnement, de l’échange. Personne ne peut être déçu après une soirée de Dr Sketchy.

Malgré tout ça, nous ne nous avouons pas vaincus, loin de là! Nous retroussons nos manches, et nous préparons plusieurs autres activités, dans l’espoir que celles-ci aient davantage de succès. D’ailleurs, ce dimanche 13 novembre, nous vous convions à un autre événement, Rire en fût avec Reda Saoui, à la Ninkasi! Quatreplaces sont à votre disposition, gratuitement bien sûr! Serez-vous des nôtres? Contactez-nous à wecultr@gmail.com si vous êtes intéressé(e) !

Advertisements

One thought on “Sortie CultR à Dr Sketchy

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s