La CultR de l’évaluation continue

 

Tous ceux qui veulent être artistes doivent faire face au même défi: percer. Personne n’y échappe. Qu’il veuille faire de la musique, du théâtre, du cinéma, être écrivain ou humoriste, l’artiste cherche à se faire connaître, être vu. Il veut que les gens connaissent son nom, le mentionnent dans leurs conversations, se procurent des billets, albums, livres. Les jeunes entreprises sont soumises au même défi. On a beau avoir eu le déclic, l’idée du siècle pour un nouveau produit ou service, le plus gros du travail reste à faire. Il faut se faire connaître, atteindre les gens, les interpeller. Il faut leur donner envie d’avoir recours à ce produit ou ce service.

Certains humoristes et certaines entreprises adoptent une démarche similaire, pour s’assurer que ce qu’ils proposent soit le plus près possible de la cible: ils font des tests. Les humoristes font du rodage. Ils se présentent sur scène avec du matériel neuf, et ils l’essaient. Selon les réactions qu’ils observeront dans la salle, il retravailleront leur texte. Ils augmentent ainsi leurs chances de succès. Les entreprises, quant à elles, ont une foule de pratiques qui leur servent à vérifier la validité de leurs projets avant de les lancer dans le grand monde: groupes de discussion, sondages de différents types, tests utilisateur, et j’en passe. C’est une approche prônée par CultR, pour une très bonne raison: le service qu’elle offre doit appartenir à ses utilisateurs, il serait donc injuste qu’ils n’aient pas leur mot à dire dans son élaboration!

Dimanche dernier, CultR a fait son premier test de mise en contact. Quatre personnes, recrutées par nos soins, qui ne se connaissaient ni d’Ève ni d’Adam, mais qui selon nous avaient des choses en commun. Ils se sont réunis autour d’une table, et ont partagé une activité culturelle; un spectacle d’humour (dont je vous reparle tout bientôt!). Ils savaient qu’il s’agissait de la première soirée CultR, qu’ils seraient observés et interrogés, et que nous attendions cette soirée avec impatience. Ils avaient accepté d’être des cobayes, d’une certaine façon. Je vous rassure, aucun mal ne leur a été fait; on les a juste fait beaucoup rire.

Et ce n’est qu’un exemple d’évaluation que CultR souhaite utiliser. L’équipe validera chaque aspect, et chaque étape du projet avec des utilisateurs, autant des individus que des diffuseurs culturels ou partenaires. Tester les maquettes du site web et de l’application, leur apparence, la navigation entre les différentes pages, les outils disponibles (filtres de recherche, options de messagerie, etc.), tout sera soumis à l’appréciation du public, et nous vous tiendrons informés des résultats. C’est de cette manière que nous comptons concevoir une plateforme répondant à vos besoins et à vos goûts. N’hésitez pas à nous faire signe si vous avez envie de participer!

D’ailleurs, qu’en ont pensé nos gentils inconnus? Ils était tous contents d’être là pour nous aider. Et en plus, ils ont accepté de répondre à un court questionnaire (sont-ils gentils)! Aucun n’a rencontré de difficulté à passer sa soirée avec des inconnus, et chacun aimerait répéter l’expérience. Ils ont tous l’intention d’utiliser CultR dans le futur. Certains souhaitent garder le contact avec leurs nouveaux amis, c’est dire! Qui seront les prochains? Suivez nos invitations sur la page Facebook de CultR et ça pourrait être vous!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s