Les soirées Rire en fût de la Ninkasi

Le but de CultR, vous commencez à le savoir, c’est de jumeler des gens pour des activités culturelles. Mais un autre axe de notre mission, c’est de vous faire découvrir l’offre culturelle à Québec. Parce qu’on se rend compte, depuis le début de l’aventure, qu’il y a des tas d’événements intéressants qui se déroulent en ville, et dont on n’avait jamais entendu parler!  On dit souvent que Québec est une ville sage, où il ne se passe rien; et bien peut-être que nous ignorons simplement ce qui se passe chez nous! Nous allons nous évertuer à corriger ça, un événement à la fois. Aujourd’hui, c’est à Rire en fût que nous voulons vous inviter. CultR y était le 13 novembre dernier, pour sa première expérience de connexion d’inconnus, et personne n’a été déçu! Je vous avais promis de vous en reparler, chose promise chose due.

Depuis maintenant plusieurs mois, Jérôme Claveau et Kevin Vallée organisent à la Ninkasi Saint-Jean des soirées d’humour ayant lieu le deuxième dimanche de chaque mois. Comment l’idée leur est-elle venue? Ils sont humoristes tous les deux, ils habitent à Québec, et ils veulent que dans leur ville, il existe des événements qui leur ressemblent. Ils veulent qu’on se dise qu’à Québec aussi, ça se passe. Qu’il y a de la place pour la relève.

 

Selon les organisateurs, nous sommes dans une bonne période pour les humoristes de la relève à Québec : ils sont nombreux, ils ont plusieurs espaces pour montrer au public ce qu’ils font, et ils surfent sur le succès récent d’autres humoristes de la région. J’ai été surprise, lorsqu’on m’a invitée à Rire en fût, d’apprendre que des soirées d’humour avaient lieu à Québec. Mais en discutant avec Jérôme et Kevin, je me suis rendu compte qu’il y en avait de nombreuses, et un peu plus chaque jour! Ninkasi, Source de la Martinière, Quartier de Lune, et j’en passe, l’humour se fait une place dans la vieille capitale.

Les deux organisateurs se rappellent de leur première chance, de la première personne à leur avoir fait confiance pour monter sur scène. Ils savent à quel point ça compte dans une carrière, et ils veulent redonner au suivant. Ce n’est donc pas un hasard que la première partie de la soirée mette en vedette cinq humoristes débutants, ou moins connus du public. Jérôme et Kevin se risquent même à faire monter sur scène des humoristes qu’ils ne connaissent pas du tout; tout le monde a droit à sa chance. C’est une occasion pour eux de faire leurs premiers pas sur scène, de tester un nouveau numéro, de faire circuler leur nom. Et chacun d’eux est présenté par Jérôme comme une vedette, sans égard à son expérience.  La seconde partie de la soirée débute par la chronique de Kevin, et se termine par la prestation d’un humoriste plus connu, plus expérimenté.

 

 

Ce que vous vous demandez sûrement (et je me le demandais aussi avant d’assister à la soirée) c’est si la relève, ça vaut la peine de venir la voir. Ma réponse: OUI! C’est vrai que je n’ai pas trouvé toutes leurs performances égales. C’est vrai aussi qu’ils ont des styles différents, qui me plaisent parfois, et parfois non. Mais j’ai ri, sincèrement et de bon cœur, et j’ai découvert des talents incroyables qui perceront bientôt, j’en suis convaincue!

La prochaine édition de Rire en fût aura lieu dimanche prochain, le 11 décembre, toujours à la Ninkasi Saint-Jean. Jérôme assurera l’animation, Kevin fera sa chronique, des petits nouveaux auront des papillons dans l’estomac, et moi je rirai trop fort, comme d’habitude, en buvant une Fin du monde. Qui voudrait rater ça?! À dimanche!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s